Jeu vidéo coup de cœur de Mahru : Okami (Wii)

Jeu vidéo coup de cœur de Mahru : Okami (Wii)

Pour ce mois de Juin, à mon tour, Mahru, de vous présenter mon jeu coup de cœur .

Petites informations sur Ôkami :
_________________________

  • Année de sortie (Europe):  2006 
  • Style de jeu: Action, Aventure
  • Support: PS2, Wii, Switch
  • Nombre de joueurs: 1
  • PEGI: 12+ 
  • Temps speedrun any %: 1h 19min 17s

Les points forts :

  • Un gameplay unique
  • Une très TRES bonne durée de jeu
  • Des graphismes et des OST magnifiques
  • Une histoire et des personnages attachants

Synopsis:

Notre belle aventure se déroule dans un Japon corrompu par le mal depuis que le dragon Orochi a été libéré. Les dieux se sont cachés pour survivre, et il n’y a qu’Amaterasu, déesse du soleil, qualifiée pour sauver le monde ! A l’aide d’Issun, la louve va partir à la recherche de ses pouvoirs perdus pour pouvoir triompher de ses pires ennemis et ramener la paix au pays du soleil levant.

Pourquoi Ôkami ?

Tout a commencé quand j’ai reçu Ôkami (sur wii) de la part de ma meilleure amie pour mon anniversaire en 2010, alors que j’avais 11 ans (j’étais encore plus smoll que maintenant).
Ce jeu, on m’en avait parlé depuis des mois, et j’avais qu’une envie c’était d’y jouer. ALORS VOUS N’IMAGINEZ PAS MA JOIE !

Moi qui adore les doggos, jouer à Ôkami, c’était d’abord jouer avec un gros doggo comme personnage, et ça, je ne l’avais jamais expérimenté. Aussi, si j’ai autant apprécié ce jeu, c’est que depuis toute petite j’ai été influencée par le Japon et sa culture ; alors forcément, avec toutes les références et l’atmosphère du jeu, je ne pouvais que tomber sous le charme.

Vous l’aurez donc compris, dans ce jeu j’avais un condensé de tout ce que j’aimais le plus  au monde à mes 11 ans (mais c’est toujours le cas hihi, surtout les doggos hein)

Commença alors une longue histoire d’amour… Une fois les manettes en mains et le jeu lancé, je voulais tout simplement passer toutes les heures, minutes et secondes de ma vie à contrôler Amaterasu et à terrasser tous les yokaï sur mon chemin !

Parlons maintenant plus en détail du « pourquoi ce jeu » : Est-ce qu’on peut parler des graphismes et des OST du jeu ? C’est une grande claque sur votre doux visage. Bon, je conçois que les graphismes sont particuliers et ne correspondent pas forcément aux goûts de tout le monde, mais c’est aussi ce qui donne le caractère et la personnalité du jeu !
Puis pour les OST… Allez tout de suite les écouter et vous comprendrez !

Ôkami c’est aussi un jeu qui est assez unique en son genre, et on peut dire que ça lui a donné un charme fou. Dans votre aventure, vous contrôlez donc Amaterasu, mais aussi ses pouvoirs grâce au pinceau céleste. Et je pense pouvoir dire que l’expérience sur Wii est encore meilleure grâce au contrôle de ce pinceau avec la wiimote, on pouvait littéralement dessiner ! 
Et ces pouvoirs, techniques du pinceau céleste, servent à plein de choses, combattre, résoudre des énigmes, explorer des zones inaccessibles dans les premières heures de jeu…

Il faut aussi faire remarquer qu’Ôkami, c’est un jeu plein d’humour ! Pendant toute votre aventure, vous serez accompagnés d’Issun, un petit être très chia- mignon, obsédé par les femmes et les gros seins. Il ne manquera pas de faire ses petites blagues tout du long ! Amaterasu aussi aura tendance à avoir des réactions inattendues et très drôles pendant les scènes de dialogue, impossible de vous ennuyer haha.


Je pense aussi pouvoir dire que les pnj d’Ôkami sont tous (plus ou moins) attachants à leur manière. Et ça aide à s’attacher au jeu et à l’univers encore une fois.

Enfin, j’aimerais parler plus longuement de la durée de vie de ce jeu. Depuis que je l’ai reçu, j’ai bien dû le finir 5 fois, et je l’ai toujours autant adoré. Même si j’y passe des dizaines d’heures, je ne m’en lasse jamais. A chaque partie, c’est l’occasion de remplir des quêtes secondaires qu’on avait oublié pendant une autre partie, ou tout simplement de profiter du monde ouvert et d’explorer chaque petit recoin du jeu (il est si beau ce jeu…). Vous l’aurez donc compris, si vous décidez de jouer à Ôkami, vous êtes partis pour une bonne dizaine d’heures de jeu et beaucoup de fun ! Et même si le démarrage se fait un peu lent à mon goût, on s’habitue vite à l’environnement et on finit par ne plus pouvoir s’en passer !

Allez, je vous laisse expérimenter le jeu par vous-même, des bisous à vous chers lecteurs !